Il y a quelques semaines, dans nos mercredis récréation, rendez-vous hebdomadaire sur notre page Facebook, nous vous recommandions un site internet de notation des Wi-Fi d’hôtels. Il nous semblait important de vous alerter sur ce que l’on peut faire et ne pas faire sur un Wi-Fi public. Et si risques il y a, vous informer sur leurs natures.

 

Quels risques ?

Le Wi-Fi public peut parfois disposer d’une sécurité mais tel n’est pas toujours le cas. Il est assez difficile de pouvoir le déterminer lorsqu’il s’agit d’un Wi-Fi public. Mieux vaut alors se protéger comme si aucune barrière de sécurité n’existait. Le principal problème du Wi-Fi public est effectivement son accessibilité qui attire également des personnes malveillantes qui grâce au peu de sécurité de ces réseaux en profitent pour venir faire de petites incursions dans vos données. La porte est ouverte, ils n’ont qu’à la pousser !

Ces hackers de Wi-Fi public peuvent réussir à capter le flux de données et à intercepter vos mots de passe. Pour peu que vous ayez les mêmes sur plusieurs plateformes, ce sont plusieurs comptes qui pourront être piratés, usurpés ou que sais-je. Sans avoir accès à vos mots de passe, le hacker peut également prendre le contrôle de vos sessions en cours et agir à votre place. Dernière option, vous êtes dans un lieu public et plusieurs Wi-Fi sont disponibles, vous vous connectez au plus performant mais malheureusement ce Wi-Fi a été créé par un hacker qui dès votre connexion s’emparera de toutes vos données. Certains appareils se connectent aussi seuls aux réseaux disponibles et mettent vos données à nu.

 

Comment éviter de vous faire voler vos données ?

 

Désactivez la fonctionnalité Wi-Fi lorsque vous n’en faites pas usage et désactivez le partage de données.

Cela évitera que votre appareil se connecte à un réseau quelconque car certaines connexions ne nécessitent pas d’authentification.

 

Recherchez le nom exact du wifi.

Si vous êtes dans un bar, un hôtel ou une gare, le Wi-Fi porte souvent le nom du lieu ou de l’établissement. Demandez confirmation à un membre du personnel. Car les Wi-Fi frauduleux copient parfois les noms des établissements à quelques détails près !

 

Soyez vigilant sur vos insertions de données.

Rendez-vous sur des sites disposant de l’HTTPS (ceux-ci cryptent vos données). Et ne communiquez pas vos informations bancaires et mots de passe.

 

Disposez d’un antivirus ou d’une protection à jour.

Pare-feu et antivirus à jour, ceux-ci seront en mesure de bloquer des attaques.

 

-> Les plus aguerris pourront utiliser un VPN (réseau privé virtuel) souvent payant mais dressant une muraille efficace autour de vos données ! De nombreux tutoriels existent également en ligne pour vous aider.

Si cette installation s’avère trop difficile et que vous devez entrer vos données personnelles et bancaires à l’étranger, préférez votre réseau mobile ou un boitier convertisseur de réseau mobile en Wi-Fi pour vos opérations.

 

Si beaucoup sont conscients du peu de sécurité dont jouissent les Wi-Fi publics, d’autres ignorent encore les risques qu’ils représentent. Un homme averti en vaut deux, alors partagez ces informations et n’oubliez pas de sécuriser vos connexions !

 

Estelle Phalempin

 

Petite infographie Made in Veracode, en anglais, avec quelques statistiques supplémentaires :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer