Nos conseils vous ont souvent dirigés vers une présence web comprenant l’implémentation d’un site internet, nous souhaitions donc aujourd’hui étoffer ce sujet pour que cette mise en place vous soit pleinement profitable. Le but premier d’un site internet est d’acquérir de la visibilité. Or si son référencement naturel n’a pas été travaillé en amont, le site ne pourra acquérir d’audience au travers des moteurs de recherche et n’obtiendra de fait pas la visibilité dûment attendue.

 

Point vocabulaire

Qu’est ce que le référencement ? Le référencement sur internet, c’est la position d’un site web sur les moteurs de recherche et annuaires en ligne. L’optimisation du référencement vise donc à améliorer ce positionnement. Il existe deux types de référencement : le naturel et le payant.

Le référencement naturel s’opère sur l’architecture du site et son contenu mais aussi hors du site sur les annuaires, les réseaux sociaux et les liens externes. Ce type de référencement est gratuit mais demande souvent un investissement en temps plutôt important.

Le référencement payant consiste la plupart du temps à miser sur des mots-clés pour faire apparaître des liens sponsorisés au travers d’annonces sur un moteur de recherche donné.

Nous nous pencherons davantage aujourd’hui sur les bases d’un bon référencement naturel. Non que le référencement payant ne soit efficace ou opérant mais qu’un référencement naturel constitue une base indispensable avant de se lancer dans toute campagne ou tout autre projet d’extension web.

 

Mettre en place un bon référencement naturel

L’indexation dans les moteurs de recherche s’effectue à l’aide d’un robot d’indexation. Ce robot vérifie un certain nombre de constantes sur votre site et lui accordera une place dans le moteur de recherche en concordance. Le but est donc de travailler sur l’architecture et le contenu du site internet pour que ce robot ne soit pas bloqué, puisse retrouver une architecture exemplaire et puisse lui accorder la meilleure note possible à l’issue de son parcours.

Pour ce faire les principaux éléments étudiés lors de la visite du robot seront :

  • l’arborescence du site,
  • le respect de la règle des 3 clics (une page ne doit pas nécessiter plus de 3 clics pour être atteinte depuis l’accueil),
  • la lisibilité du code et sa cohérence,
  • le temps de chargement des pages,
  • les technologies utilisées (oubliez le flash par exemple),
  • la structure des liens urls souvent négligés,
  • l’optimisation des balises Titre et Description,
  • le contenu et sa duplication,
  • l’adaptabilité mobile,
  • les backlinks et la popularité du site internet, sa présence sur divers annuaires et autres sites internet.

 

Optimiser la visite du robot d’indexation

Afin d’optimiser la visite du robot, il convient donc de veiller à la bonne tenue de tous ces éléments. Mais aussi de préparer sa visite à l’aide de fichiers sitemap.xml et robot.txt qui informeront les moteurs de recherche sur les liens internes et la structure du site.

Pour éviter que le chemin de ce robot ne soit interrompu, on soignera aussi sa page d’erreur 404. Celle-ci devra rediriger l’utilisateur  vers l’accueil du site et non vers une erreur hors site qui peut stopper le chemin du robot et le pousser à abandonner sa visite si trop de liens ne mènent pas à des redirections.

 

Optimiser la navigation du visiteur

Le robot d’indexation suivra les mêmes chemins et aura tendance à agir comme un utilisateur type :

  • L’utilisateur qui subit des temps de chargement de pages trop importants quittera le site internet,
  • Il n’aimera pas être dupé et retrouver exactement les mêmes contenus sur des pages différentes du même site internet ou retrouver les mêmes contenus sur deux sites web différents,
  • Il aura tendance à quitter un site si la page d’erreur ne le redirige pas au sein du site lui-même.

 

Optimiser les contenus

Auparavant la balise mot-clés était capitale. Elle permettait à un site d’être très bien indexé si elle était bien renseignée et si ces mots-clés étaient retrouvés à divers endroits du site internet. Aujourd’hui, l’indexation a évolué et a gagné en intelligence. Les balises mot-clés ne sont plus de mises. Le contenu prime, il est roi comme beaucoup le répètent. Celui-ci doit être pensé en amont et être cohérent avec l’arborescence du site. Chaque page doit mettre en avant un mot-clé ou une expression forte. Ce mot clé doit se retrouver dans plusieurs types de contenus différents (titres, paragraphes, médias, urls) sur la page. Attention à nouveau à ne pas dupliquer les contenus sur des pages différentes. Le robot ne sera pas floué.

Pensez également aux liens, une page doit diriger vers une autre ou vers plusieurs autres. Cela participe à un bon référencement mais utiliser cette technique à outrance peut être catégorisé de comportement spammeur par le robot. Question de dosage. Les liens dirigeant vers votre site sur d’autres sites internet favorisent également votre référencement. Veillez à être référencé sur les annuaires de base (GoogleMy business, Pages Jaunes, Yelp, etc.) mais aussi les annuaires propres à votre secteur d’activité et les réseaux sociaux. Veillez à ce que vos partenaires dirigent vers votre site et faites de même, dirigez vers vos partenaires. La présence de liens externes est aussi bénéfique !

Les contenus récurrents comme la mise à jour ou la mise en ligne d’actualités sous forme d’articles participent aussi au référencement. Le dynamisme d’un site internet est aussi pris en compte par les robots d’indexation et pourront vous faire remonter plus vite dans les recherches si l’activité est constante.

 

Et attendre…

Le référencement naturel ne paye pas directement après sa conception, si bien conçu a-t-il été. En effet, l’indexation des moteurs de recherche prend en compte l’ancienneté du domaine et du site dans sa globalité. Vos concurrents installés depuis des années ne seront pas dépassés en un tour de main. Tout référencement prendra quelques mois à être effectif. Et nécessitera plusieurs passages du robot d’indexation ainsi que des révisions afin de procéder à des ajustements tout au long de sa vie virtuelle.

 

Ces quelques pistes devraient vous aider à mieux appréhender ce qu’est le référencement et de quoi il est globalement constitué. Nous ne sommes évidemment pas entrés dans le détail de chaque point et avons procédé à quelques raccourcis dans le but de rendre cet article accessible à tous. Certaines mises en place de référencement, aussi appelé SEO; Search Engine Optimization, sont très techniques et nécessitent de solides connaissances web. C’est pourquoi, il est préférable de s’adresser à une agence web ou à un professionnel afin de procéder à une optimisation du référencement naturel étudiée et réfléchie qui vous permettra d’accéder au triangle d’or constitué des 3 premiers résultats de la page de recherche !

 

N’hésitez pas à nous demander notre mini-audit gratuit de présence en ligne. Vous recevrez un premier aperçu de l’état de votre référencement et nous pourrons faire le point sur les optimisations possibles.

Estelle Phalempin